Les Enfants et la Lumière Bleue a Haute Énergie : Un Sujet de Préoccupation

English

La lumière bleue à haute énergie, ou simplement “lumière bleue”, est un sujet fréquemment abordé par les médias au cours des dernières années. La lumière bleue provient de plusieurs sources, dont le soleil, les ordinateurs et les smartphones. Bien que l’être humain ait évolué pour absorber des quantités raisonnables de lumière bleue bénéfique provenant du soleil, nous commençons à réaliser que la lumière numérique produite par les humains représente une vraie préoccupation pour la santé de nos yeux. Aujourd’hui, on ne peut plus éviter la lumière bleue artificielle produite par les LED car elle est diffusée par des dizaines de sources artificielles, y compris les lampadaires, l’éclairage intérieur, et par nos nombreux appareils numériques tels que les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les moniteurs de bureau. Nos yeux sont quotidiennement placés très près de l’écran de nos appareils, sans doute trop près et pendant de nombreuses heures d’affilée.

De nombreuses recherches ont été menées sur les effets de la lumière bleue sur l’homme, notamment sur la santé oculaire, le sommeil, la productivité et le comportement. Les résultats de ces recherches suggèrent que nous devrions être prudents en ce qui concerne la lumière bleue, en particulier avec les enfants. Ces derniers sont plus sensibles à la lumière bleue parce que le cristallin de leurs yeux ne filtre pas la lumière bleue aussi efficacement que celui d’un adulte (fig. 1).1

Figure 1 : les yeux des enfants en période de croissance laissent davantage de lumière bleue atteindre l’arrière de l’oeil.La littérature scientifique révèle également que la rétine des enfants absorbe 45 % de lumière bleue toxique supplémentaire comparée à celle des personnes de 25 ans et plus1 , ce qui est inquiétant car les enfants tiennent les appareils numériques sensiblement plus près de leur visage, ce qui pourrait exposer leurs yeux à une quantité beaucoup plus élevée de lumière bleue (fig. 2)2.

Préoccupée par la vulnérabilité des enfants à la lumière bleue, la Ministre française de la Transition Ecologique a annoncé le 7 mai 2021 une nouvelle mesure visant à limiter la lumière bleue dans les jouets équipés de LED d’ici 2022. Cette annonce fait suite à la discussion parlementaire du Sénat français de 2018 sur les effets nocifs de la lumière bleue et à la saisine de l’agence française ANSES en vue d’examiner les dangers de la lumière bleue et de formuler des recommandations. Le rapport 2019-2020 de l’ANSES qui en résulte, cosigné par plusieurs chercheurs scientifiques français très respectés, souligne la nécessité de préserver la santé et l’environnement par des mesures qui protègent les populations les plus sensibles à commencer par les enfants, dont les yeux sont particulièrement sensibles à la lumière et pas encore complètement développés.

Figure 2 : Les enfants tiennent souvent les appareils numériques plus près de leur visage, ce qui les expose à une quantité 4 fois plus élevée de lumière bleue.

 

Cette position proactive sur la lumière bleue reflète une tradition d’excellence de la recherche en France, qui compte de nombreux experts scientifiques adossés à des centres de référence en ophtalmologie et en particulier l’Institut de la Vision. Créé par le Pr José-Alain Sahel, l’Institut de la vision est l’un des plus éminents centres de recherche sur la vision et les maladies oculaires au monde, et certainement le plus grand en Europe, alliant techniques diagnostiques de pointe, centre d’investigation clinique (CIC), Centre de Référence Maladies Rares (CMR) et un incubateur de start-ups dédiées à la Vision.

Dans un futur proche, l’initiative française visant à limiter les jouets émettant de la lumière bleue pourrait inciter d’autres organismes gouvernementaux à adopter des mesures similaires, voire une réglementation européenne. Des millions d’appareils numériques sont utilisés par les enfants pour l’apprentissage en ligne et les activités d’enrichissement personnel. Les appareils numériques émettent de la lumière bleue, les enfants les utilisent quotidiennement, et ce de nombreuses heures d’affilée.

Imaginez une lycéenne qui suit des cours en ligne, utilise son ordinateur portable pour rédiger des documents et faire ses devoirs, puis passe à son téléphone portable pour faire défiler les médias sociaux et envoyer des SMS à ses amis. Le temps passé devant les écrans s’accumule pour atteindre de nombreuses heures quotidiennes.

Il est possible d’envisager un avenir dans lequel les fabricants seront tenus de respecter des directives ou prendront l’initiative d’intégrer dès la fabrication des moyens de protection véritablement efficaces contre les émissions de lumière bleue, afin de protéger prioritairement les enfants et leurs yeux plus vulnérables.

La technologie existe aujourd’hui pour aider les fabricants à réduire la frange dangereuse de lumière bleue émise par les appareils. Il est peut-être de leur devoir sociétal et moral de réduire la lumière bleue afin de protéger la santé visuelle dans notre société pour les années à venir.

Ressources complémentaires :

 

[1] Behar-Cohen F, et al. Light-emitting diodes (LED) for domestic lighting: any risks for the eye? Progress in Retinal and Eye Research. 2011 Jul;30(4):239-57.

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6288536; 2. Blue light impact in children, Infant & Children’s Vision Resources supported by The American Optometric Association and Optometry Cares – The AOA Foundation